Cris

2016

Oratorio

39 mn

• Livret : d’après Cris, roman de Laurent Gaudé.

• Première audition : 17/06/2016, Théâtre de Verdun (France), dans le cadre des commémorations du centenaire de la bataille de Verdun – Pierre Val (récitant), Les Cris de Paris (chœur de chambre), Trio KDM (Anthony Millet, accordéon – Jean-Baptiste Bonnard & Adélaïde Ferrière, percussions), Nomos (ensemble de violoncelles), Geoffroy Jourdain (direction).

• Effectif : récitant, chœur de chambre, 8 violoncelles, 2 percussions, accordéon.

• Éditeur : Gérard Billaudot.

[notes de programme de la création]

 

Commémorer une bataille n’est pas forcément une chose aisée à faire musicalement, mais la richesse poétique et la diversité de ces paroles de soldats réinventées que nous offre Laurent Gaudé sont un formidable atout pour aborder un tel sujet. M’appuyant sur la diversité des climats poétiques de l’œuvre, passant de l’effroi à l’humour grinçant ou au rêve même, j’ai eu pour but de recréer un parcours à travers ce texte, d’inventer une forme musicale qui lierait ces différentes atmosphères dans un dialogue, un enchevêtrement même, entre voix parlée et voix chantée. J’ai donc proposé qu’un récitant dialogue avec un chœur de chambre, mêlant le texte original à ses transformations plus symboliques.

La base orchestrale est un ensemble formé par deux percussionnistes et un accordéon, ensemble permettant aussi bien d’asseoir la base rythmique ou harmonique de cette structure tout autant que son côté plus onirique, parfois atemporel. La présence d’un groupe de huit violoncelles répondant au récitant et la possibilité d’un lyrisme noir susceptible d’en découler s’est imposée à moi au fil de la lecture. 

Thierry Escaich