Mecanic Song

Mecanic Song

2006

Quintette à vent et piano

15 min

• Première audition : 9/02/2007 à Ota-Ku, Tokyo (Japon) dans le cadre de la tournée Les Vents français – Emmanuel Pahud (flûte), François Leleux (hautbois), Paul Meyer (clarinette), Gilbert Audin (basson), Radovan Vlatkovic cor, Éric Le Sage (piano).

• Éditeur : Gérard Billaudot.

• Commande du festival Musique à l’Empéri.

-------

PRESSE :
Création française à Salon-de-Provence - Libération, 6/08/2007 flèche

Mecanic Song, pour quintette à vent et piano, prend sa source dans des procédés ou tournures de phrases baroques (voire par moments dans la musique de la Renaissance) comme le montre cette volute initiale exposée au piano, semblant émerger d’une aria de cantate dont on ne percevrait que des bribes.

Au fur et à mesure que la musique avance, le matériau prend forme, les éléments rythmiques et mélodiques se structurent les uns par rapport aux autres et l’on découvre l’assise formelle de la pièce qui se révèle être un ground. Cette phrase de choral imaginaire s’impose peu à peu comme la base d’une suite de variations formant la première grande progression de l’œuvre. Après quoi, une seconde partie, plus calme, semble faire dialoguer des réminiscences de cette phrase, de ce « cantus » ornementé, et des plages sonores plus mystérieuses. Sur une longue pédale de do dièse grave, dans une sorte de brouillard, la phrase ornementale semble vouloir s’imposer comme une chanson de la Renaissance qui tournerait sur elle-même.

Une longue phrase intense et stridente vient interrompre ce dialogue à travers les siècles et imposer, par une surenchère entre flûte et clarinette, une sorte de prolifération ornementale qui conduira la pièce vers la troisième partie, sorte de scherzo vif et fantasque qui reprendra le processus de variations là où il s’était arrêté dans la première partie.

Thierry Escaich

×